PROFESSEURE DE DANSE

Laura Beaudouin

Petite, j’ai la bougeotte, c’est gym à gogo. Cela rattaché à un goût très prononcé pour la musique, je saute dans le hip-hop à neuf ans, puis la danse classique et jazz à 12. Cet art qui me fait vibrer m’accompagne une dizaine d’années. Je grandis à travers lui et il définit mon rapport au monde. Mais viens le temps des études supérieures (hum hum).

Fascinée par la biologie (le corps et l’être humain,  toujours, mais sous un autre aspect), je m’envole pour le Québec réaliser une licence en biochimie. Cependant, la danse de mes cellules me rattrape. C’est là-bas que je découvre la danse contemporaine, ou qu’elle me découvre ; peut-être un peu des deux… Je trouve en elle une liberté d’expression sans pareille. Pas de moule, pas de case. Chacun a à dire, chaque geste à sa valeur.

Alors que j’écris pour une plateforme web artistique, je m’engage dans des études supérieures de danse contemporaine, sans hum hum cette fois-ci, avec en filigrane la découverte de la danse afro-contemporaine. L’appel du tambour, le souffle, la pulse, le rythme, tout se répond. Nourrie par ses deux pratiques qui sont pour moi à la fois si différentes et si proches, je prends mon envol artistique. Un an plus tard cependant, je fais une commotion cérébrale qui redistribue les cartes du jeu. Cet accident m’amène à m’intéresser sérieusement  à l’approche somatique du mouvement.  Je rentre alors en France et découvre la barre au sol contemporaine qui est une véritable révélation !